Récupérer ses fichiers

Critères requis :

Quel que soit votre système d'exploitation (Windows ou Linux), si votre serveur n'est pas matériellement défaillant, vous pouvez récupérer vos fichiers via le mode secours.

Le rescue

Démarrez votre Dedibox en rescue (système de secours) via votre console.
Attendez son démarrage, de 5 à 15 minutes.

Connectez-vous avec putty pour les clients Windows.

Avec SSH directement pour les clients Linux.

ssh utilisateur@adr.esse.I.P

Obtenir les droits root

Vous êtes connecté sur votre Dedibox via un compte utilisateur, celui-ci n'a pas tous les droits.
C'est la philosophie d'Ubuntu, même si dans notre cas c'est plus gênant qu'autre chose.
Nous allons donc passer en compte root pour obtenir le droit de faire tout ce qu'on voudra.

Cela implique donc que vous pourrez effectuer des manipulations dangereuses telles que la suppression de vos fichiers.
Effectuez ces commandes à vos risques et périls.

Tapez :

sudo su

(à nouveau le mot de passe donné par la console. Comme tout à l'heure, il ne s'affiche pas, c'est normal)

Monter les partitions

Comme le titre l'indique, c'est l'heure de monter vos partitions.
Si cette étape passe, alors vous êtes quasiment sûr de pouvoir récupérer vos fichiers.

Un script est disponible et il suffit de taper en étant en “root” la commande > mountall.sh
Les partitions sont alors montées dans le répertoire /mnt

Vous allez voir s'afficher des erreurs, le swap ne peut pas se monter, et plein de partitions n'existent pas. C'est normal.

Sauvegarde des données

En fonction de votre niveau de connaissances, vous pouvez sélectionner vos fichiers, ou même tout effacer, vous faites ce que vous voulez.

Sur le Dédibackup

Nous allons ici vous montrer comment récupérer TOUT le contenu de votre disque (toutes partitions incluses) sur votre espace de stockage Dedibackup.

Nous allons installer un client FTP qui va bosser tout seul, et screen nous permettra de le faire tourner sans que votre ordinateur n'ait à rester allumé avec putty ouvert.

aptitude -y install screen lftp

Lancez screen,

screen

Appuyez sur “Entrée”. Vous pouvez maintenant lancer le transfert :

lftp -u VOTRE_LOGIN_AU_DEDIBACKUP,VOTRE_PASS_AU_DEDIBACKUP dedibackup.online.net -e "mirror --reverse /mnt /; exit"

VOTRE_LOGIN_AU_DEDIBACKUP est bien entendu à remplacer par votre login dedibackup (typiquement sd- votre numéro de serveur).

VOTRE_PASS_AU_DEDIBACKUP est lui aussi à remplacer par le mot de passe au dedibackup.
Si vous ne le connaissez pas, changez-le dans la console afin de le connaître.

Maintenant, si tout s'est bien passé, l'intégralité de vos fichiers devrait être en train de se copier sur votre espace dedibackup.
Vous pourrez les parcourir et les récupérer avec un client ftp quelconque en vous connectant sur le dedibackup via un client FTP.

Sur votre PC Personnel (via SFTP)

Le mode secours Linux disposant par défaut d'un accès SSH, il sera possible de s'y connecter depuis votre ordinateur via un client SFTP pour récupérer les données sur ce dernier.

Nous utiliserons ici le client FileZilla.

On se connecte au serveur :

Voici la liste des éléments à insérer :

  • Hôte : l'adresse IP du serveur
  • Identifiant : l'identifiant de connexion au serveur
  • Mot de passe : le mot de passe du mode secours
  • Port : le port 22
Ces éléments sont disponnibles dans votre console une fois le mode secours lancé
Exemple ci-dessous :

Les fichier seront dans le dossier “mnt” et “sda1” ou “sda2” .

On peut maintenant récupérer nos fichiers avant une réinstallation ou un passage sur un autre serveur.


Si vous ne vous sentez pas capable/n'avez pas le temps de faire ces manipulations, vous pouvez contacter un infogérant http://www.online.net/fr/serveur-dedie/infogerance-serveur-dedie